Combien de temps dure le sevrage à l’alcool ?

Le sevrage alcoolique est tout aussi dangereux que l’alcoolisme. Les alcooliques et leurs proches le confondent souvent avec un simple effet secondaire associé à la gueule de bois. Le sevrage commence environ 8 heures après le dernier verre, mais peut survenir deux heures après que la personne a cessé de boire. Il dure entre une semaine et plusieurs semaines, selon la gravité de ses symptômes.

Est-ce que tout le monde souffre de sevrage ?

Il est difficile de comprendre le sevrage. C’est processus complexe qui se fait en trois étapes, mais qui n’impacte pas tout le monde de la même manière. Il se peut qu’une même personne connaisse un sevrage compliqué à un moment donné, sans que cela ne se reproduise une autre fois malgré une consommation comparable. Il y a trop de nombreux facteurs qui déterminent la présence ou non des symptômes du sevrage alcoolique comme les antécédents familiaux d’abus d’alcool, la quantité d’alcool ingérée, le type d’alcool consommé, la présence de problèmes de santé sous-jacents, etc. Un alcoolique affecté par la dépendance à l’alcool depuis plus d’une décennie est plus susceptible d’être affecté par des symptômes de sevrage qu’une personne qui n’a eu une dépendance que depuis quelques mois. Une personne atteinte de troubles mentaux est plus susceptible de présenter des symptômes de sevrage qu’une personne en bonne santé. Il est impossible de prédire qui ressentira les symptômes du sevrage ou si les effets secondaires seront graves.

Quels sont les symptômes du sevrage alcoolique ?

Les symptômes de sevrage commencent lorsqu’un alcoolique cesse de boire. Le temps moyen d’apparition des signes de sevrage est d’environ 8 heures. Le premier stade est le moins grave. Il est marqué par la colère, l’anxiété, la fatigue, la perte d’appétit, des douleurs abdominales, des nausées, une dépression et une insomnie. Certains alcooliques éprouvent des symptômes très mineurs à ce stade, tandis que d’autres les ressentent de façon intense.

Au fur et à mesure que les symptômes de sevrage du stade 1 commencent à s’estomper, ceux du deuxième stade commencent à apparaître. Ce dernier commence habituellement un jour après la fin de la consommation d’alcool. Les symptômes peuvent inclure une augmentation de la température corporelle, une hypertension artérielle, une confusion, une fréquence cardiaque anormale, de la transpiration, une certaines irritabilité, des problèmes respiratoires et des sautes d’humeur. Les symptômes peuvent durer de deux à trois jours. Tout comme les vomissements qui accompagnent la première étape, la transpiration qui se produit pendant cette partie de la désintoxication par l’alcool peut causer la déshydratation. Cela peut entraîner des problèmes de santé plus graves chez les personnes âgées. Tous les alcooliques n’éprouvent pas tous ces symptômes. Un médecin devrait surveiller l’hypertension artérielle, la température corporelle et la fréquence cardiaque anormale. Il est impératif que les alcooliques obtiennent des soins médicaux à ce stade.

Le stade 3 est l’étape la plus dangereuse du sevrage alcoolique. Les symptômes commencent environ trois jours après la dernière consommation d’alcool et peuvent durer des semaines. On peut assister à l’apparition d’une fièvre élevée, d’hallucinations, de crises d’épilepsie. Dans les cas les plus graves, le stade 3 du sevrage peut se terminer par une mort subite.