Le tapis d’acupression est-il (vraiment) bon pour la santé ?

Vous n’avez pas spécialement envie de vous faire « transpercer » par des aiguilles ? Bonne nouvelle : l’acupression promet des résultats similaires à l’acupuncture, la douleur et les aiguilles en moins, notamment grâce au tapis d’acupression recouvert de milliers de picots. Ces petites pointes, généralement en plastique, exercent une pression sur les parties du corps en contact avec la surface du tapis. Cerise sur le gâteau : vous pourrez en profiter dans le confort de votre domicile. Dans cet article, nous allons passer en revue les différentes études sur les tapis d’acupression, et déterminer ainsi s’ils peuvent réellement traiter des troubles spécifiques.

Qu’est-ce que l’acupression ?

L’acupression est une médecine alternative ou complémentaire issue de la médecine traditionnelle chinoise (MTC). Elle traduit, avec l’acupuncture, l’incursion remarquée de la médecine chinoise en Occident. La thérapie par acupression est similaire à l’acupuncture, à la différence que les tapis d’acupression ne contiennent pas d’aiguilles et ne perforent pas la peau. Comme l’acupuncture, l’acupression consiste à stimuler des points de pression près des méridiens ou des lignes d’énergie du corps pour permettre au chi (Qi), ou énergie, de circuler librement.

Les fabricants de tapis d’acupression affirment que leurs produits peuvent apporter un soulagement à divers troubles et pathologies, notamment les maux de tête, la douleur au cou, le mal de dos sous toutes ses formes, les tensions musculaires, l’insomnie, la douleur sciatique, etc. Qu’en est-il réellement ?

Tapis d’acupression : est-ce efficace ?

Les preuves scientifiques sur l’efficacité des tapis d’acupression sont limitées. Cela dit, les retours d’expérience des utilisateurs sont très prometteurs, notamment dans le soulagement des douleurs dorsales et du stress. Par ailleurs, même s’il existe peu de recherches sur les avantages des tapis d’acupression, ils constituent un outil peu coûteux, sûr et facile à utiliser. Pourquoi ne pas l’essayer ?

Acupression contre la douleur

Une étude menée en 2011 en Iran auprès de 72 étudiantes a révélé que l’acupression aidait à réduire les douleurs liées aux menstruations. Les chercheurs ont également observé que l’utilisation de l’ibuprofène diminuait chez les personnes utilisant l’acupression pour traiter les douleurs liées aux règles et autres symptômes menstruels.

Les résultats d’une étude de 2014 sur la douleur dentaire suggèrent que l’acupression apporte un soulagement significatif à ce niveau. Sur 60 participants, 46 personnes ont déclaré avoir été soulagées de la douleur grâce à une thérapie d’acupression auto-administrée. De plus, dans une étude de 2012, les chercheurs ont examiné l’efficacité des tapis d’acupression sur la douleur perçue chez les personnes souffrant de douleurs cervicales et lombaires. Au total, 82 personnes ont participé à l’étude. Celles qui ont utilisé des tapis d’acupression ont enregistré des taux de douleur nettement inférieurs à ceux du groupe témoin.

Enfin, une étude datant de 2016 et portant sur l’efficacité de l’acupression dans le soulagement des migraines a révélé une diminution de la fréquence des maux de tête, mais pas de leur durée ni de leur intensité. Vous recherchez une thérapie antalgique non invasive ? Rendez-vous sur Mon tapis de fleurs !

Acupression pour limiter les troubles du sommeil

Des recherches menées à partir de 2019 dans la revue Complementary Therapies in Clinical Practice ont montré que l’acupression n’avait pas d’effet positif sur la qualité du sommeil chez les personnes souffrant de migraine. Les participants qui s’auto-administrent l’acupression ont vu leur fatigue diminuer légèrement, mais le groupe témoin a également constaté une diminution, quoique moins importante.

D’autres recherches menées à partir de 2015 indiquent un lien entre le traitement de l’acupression et une augmentation des heures de sommeil de qualité chez les personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer. Toutefois, cette étude a porté sur un échantillon de petite taille.

Acupression pour la grossesse et l’accouchement

Dans une revue de 2020 des recherches sur l’acupression pour la gestion de la douleur pendant l’accouchement, les auteurs expliquent l’acupression limite de manière significative l’intensité perçue de la douleur par la femme.

Il existe des preuves suggérant que l’application d’une pression sur certains points d’acupression peut déclencher les contractions. Par conséquent, les femmes enceintes devraient éviter d’utiliser un tapis d’acupression ou de faire de l’acupuncture avant la 38e semaine de grossesse sans en parler d’abord à leur médecin traitant.